Aménagement du territoire et développement durable


SCoT BUCOPA

 

Mise en oeuvre du SCOT et cahiers de synthèse du SCoT
 

Le territoire de la Communauté de communes de la Plaine de l'Ain est couvert par le SCOT BUCOPA. La CCPA adhère au Syndicat mixte du SCOT BUCOPA, qui assure la définition et la mise en oeuvre du SCOT. Il a été approuvé le 26/07/2017.
L'une des premières actions de mise en oeuvre du SCoT consiste à rendre celui-ci pour les élus et les acteurs du territoire le plus intelligible possible. À cet effet, huit cahiers de synthèse thématiques ont été rédigés et ont été distribués à l'ensemble des communes et des communautés de communes du territoire.
Ils pourront être par ailleurs diffusés aux urbanistes prestataires en charge de la révision des documents d'urbanisme locaux.
¬ Définition d'outils de suivi et de mise en oeuvre du SCoT. Le syndicat mixte BUCOPA a recruté au cours de l'année 2018 le groupement Planed-Ecovia pour réaliser la mission de définition et de développement d'indicateurs et de tableau de bord de suivi du SCoT. En effet pour répondre à l'obligation légale d'évaluer le SCoT au bout de 6 ans de mise en oeuvre, il a été décidé de prendre les devants de cette échéance en se dotant d'outils de suivis et d'évaluation du territoire et quantifier ainsi les effets réels ou supposés de mise en oeuvre du SCoT.

De façon plus précise, il s'agit de construire les outils pour :
• Observer le territoire et ses évolutions
• Mesurer les écarts éventuels qui existent
entre ces évolutions et les objectifs du SCoT
• Apporter une aide à la décision pour les élus
et techniciens
• Préparer la future évaluation du SCoT.

Par définition ces indicateurs s'appuient sur les règles et orientations définies dans le SCoT, celles-ci seront donc traduites en indicateurs quantitatifs et qualitatifs. Débutée au deuxième semestre 2018, cette mission s'étalera sur deux exercices.

 

Réalisation de cahiers de recommandations architecturales et paysagères réalisées en collaboration avec le CAUE


Le partenariat avec le CAUE s'est poursuivi en cette année 2018 avec la réalisation des 9 cahiers de recommandations architecturales et paysagères qui ont été édités et diffusés à l'ensemble des communes. Ces cahiers ont vocation à être utilisés à plusieurs niveaux :

• Par les élus, lors de l'élaboration de leur document d'urbanisme ou en phase d'étude pré opérationnelle d'opération d'aménagement (PA, ZAC…),
• Par les pétitionnaires, pour l'intégration de leur projet de construction dans son environnement,
• Pour les services ADS, lors de l'instruction de dossier de permis de construire ou d'aménager.

Pour une diffusion de ces bonnes pratiques contenues dans ces cahiers de recommandations, le syndicat mixte BUCOPA en collaboration avec le CAUE a organisé une réunion d'information avec l'ensemble des services ADS du territoire le 27 septembre 2018.

 


Cette réunion a été l'occasion de présenter les cahiers et définir avec les services les modalités d'une coopération à venir pour favoriser la diffusion des bonnes pratiques en matière architecturales et paysagères.
A la suite de cette réunion il été décidé que le syndicat mixte BUCOPA et le CAUE viendraient présenter ces cahiers de recommandations dans les quatre intercommunalités du territoire;

 

Contact

Syndicat mixte Bugey - Côtière - Plaine de l'Ain

Château de Chazey-sur-Ain
01 150 CHAZEY SUR AIN
Tél : 04 74 61 90 10

Site internet

 

La politique de la ville / Rénovation urbaine

 

Quartier Prioritaire Politique de la Ville et Contrat de Ville 2015-2020


La Politique de la Ville consiste à cibler des territoires dits prioritaires qui concentrent des difficultés sociales, urbaines et économiques.
Sur le territoire de la Plaine de l'Ain, depuis juin 2014, un secteur d'Ambérieu-en-Bugey fait partie de cette nouvelle géographie prioritaire de la Politique de la Ville, au même titre que 1300 sites en France. Ce secteur, qui se situe autour de la Gare SNCF, est délimité très précisément.
Il a été appelé « Courbes de l'Albarine ».
Concrètement, la Politique de la Ville consiste à donner plus, là où il y a le plus de difficultés pour rétablir l'égalité.
Pour cela, plusieurs partenaires s'engagent pour la période 2015-2020 dans des actions concrètes au sein d'un document unique : le contrat de ville.
Ville d'Ambérieu-en-Bugey, Etat et ses services, Communauté de communes de la Plaine de l'Ain, Conseil départemental, Conseil régional, CAF, Pôle Emploi,  ailleurs sociaux.
Ensemble, ces acteurs vont travailler et vont renforcer leurs moyens humains et financiers sur les thématiques suivantes : emploi, santé, habitat, transport,  prévention de la délinquance, éducation, parentalité, lutte contre l'isolement, commerces, services publics, etc. La priorité sera donnée à la jeunesse, l'égalité femmes-hommes, la culture et à la participation des habitants.

 

La rénovation urbaine 


Le protocole de préfiguration signé le 30 septembre 2016 a permis la réalisation d'un programme d'études stratégique et une animation spécifique, tant sur les aspects de cohésion sociale que de recomposition urbaine. Il a permis d'aboutir au printemps 2018 à un plan guide, vision partagée du développement souhaité pour le quartier à un horizon à 15 ans. Le projet de renouvellement urbain poursuit l'objectif principal de conforter le quartier, d'ici 2030, dans son rôle structurant à la fois pour la ville d'Ambérieu-en-Bugey et pour le territoire de la Communauté de Communes de la Plaine de l'Ain.



Le projet urbain permet de répondre à différents enjeux, à la fois pour les habitants actuels du quartier et pour la population future. Il s'agit de rendre ce quartier  plus agréable, facile à vivre et plus attractif pour les personnes qui feraient le choix de s'installer à Ambérieu ou sur le territoire de la communauté de communes
dans les 10 à 15 prochaines années. Il s'agit de transformer ce quartier pour en faire une destination résidentielle de choix, compte tenu de sa position géographique en plein coeur du quartier gare et de ses aménités futures.
Le nouveau quartier de la gare offrira des atouts notables en termes de présence de services publics, de services médico sociaux, d'équipements d'enseignement, de services de transport. Il s'agit d'intensifier les fonctions urbaines (services, commerces, culture, formation…) tout en densifiant le tissu urbain
pour participer à l'accueil de la population projetée par les ambitions du SCOT à l'horizon 2030, à savoir 3.000 habitants supplémentaire à l'échelle de la ville d'Ambérieu.

Il s'agit également de favoriser la mixité fonctionnelle en répondant aux conditions d'accueil des entreprises qui chercheraient à bénéficier d'une localisation de centre-ville, à proximité immédiate de la gare, offrant ainsi aux futurs salariés des services et des commerces.
Le secteur bénéficie d'ores et déjà d'un accès privilégié au réseau de transports en commun (25 minutes de Lyon Part-Dieu par le train, desserte par les principales lignes de bus du département et de l'intercommunalité) ainsi que d'un tissu d'entrepreneurs et d'acteurs économiques actifs (sièges sociaux, LAB 01, services aux entreprises).
La version finale de la convention ANRU est en cours d'élaboration pour une contractualisation avec l'ensemble des partenaires en 2019.